Comment pratiquer l’autohypnose


Comment pratiquer l’autohypnose

L’autohypnose

L’autohypnose est l’hypnose appliquée à soi-même. L’état d’hypnose est un état naturel. Nous connaissons donc tous sans le savoir l’état de transe ! Notre corps est régulièrement en état de transe (toutes les heures environ), ceci dans le but de prendre une pause, recharger ses batteries, se détendre. L’apprentissage de l’autohypnose peut se faire rapidement : en quelques séances vous pouvez identifier les stratégies qui marchent le mieux pour vous et devenir capable de les appliquer. Puis, comme pour beaucoup de choses, la pratique va vous permettre de retrouver de plus en plus rapidement l’état de transe et d’enrichir vos explorations.

Quels buts pour la pratique de l’autohypnose ?

Il est important de toujours se fixer un objectif avant la pratique de l’autohypnose. Formulez le de manière positive et claire. Par ex : j’aimerais vivre un moment de calme, ou me détendre. Evitez la formule en forme négative, p.ex je ne veux plus être en colère.
Au début ne placez pas la barre trop haut : visez des objectifs de détente et de bien-être. Plus tard, lorsque vous aurez expérimenté l’état de transe et ressentirez qu’il est possible d’aller un peu plus loin, vous pourrez commencer à explorez des sentiments négatifs, installer des ressources ou explorer des comportements que vous souhaitez modifier.

L’autohypnose quand et dans quel cadre ?

L’autohypnose peut se pratiquer partout : dans son fauteuil, dans le bus, en marchant… Evitez en conduisant ! Yeux ouverts ou yeux fermés ; dans le silence ou dans le bruit… peu importe. Ressentez ce qui vous convient et expérimentez ! Nous évoluons et chaque jour est différent, donc n’hésitez pas à vous laisser surprendre !
L’horaire ? Selon ce qui vous convient. Afin d’installer une routine choisissez peut-être le moment de la journée qui vous convient le mieux. Cela peut être au réveil, à la pause déjeuner, dans le trajet pour aller au travail ou avant de vous endormir. Et, surtout si dans la journée vous avez un coup de pompe, n’hésitez pas à l’utiliser pour faire une petite transe. Vous n’en serez que plus reposé !

Combien de temps dois-je pratiquer ?

Si vous avez le temps, 15 minutes vous permettent une bonne exploration : cela permet d’approfondir la transe et de bien la ressentir dans le corps. Mais si votre temps est compté, n’hésitez pas à faire seulement 3-5 minutes !

Que dois-je imaginer ?

Ce qui vous fait plaisir ! Parce que vous l’avez décidé ou parce que c’est là que la transe vous amène… Tout à coup un paysage de votre dernier voyage est là ? Très bien ! Utilisez-le ! C’est ce qui convient à votre corps. Au fur et à mesure des transes vous allez apprendre à laisser votre inconscient amener le matériel. Là non plus, pas de règles : un paysage, une partie du corps, le dernier concert auquel vous avez participé, votre activité favorite (p.ex vélos, la natation etc), un flux de couleurs, la sensations de chaleur dans vos mains, etc.

Comment sais-je que je suis en transe ?

La transe est facilement reconnaissable : vous allez sentir votre corps se détendre, devenir lourd ou léger, votre rythme respiratoire ralentit, peut-être que vous allez ressentir des petits mouvements involontaires (p.ex tressautements musculaires, frissons, etc.) et cette sensation si particulière d’être à la fois ici (sur ma chaise) et là bas (dans ma transe). Plus vous pratiquez l’autohypnose, plus vous sentez votre corps glisser rapidement dans la transe.

Quand finir une transe ?

Si vous avez le temps, laissez la transe se dérouler et quand votre objectif est atteint la transe est terminée. Si vous avez seulement un temps limité, programmez un réveil qui vous indiquera quand terminer. Evitez de vous remettre de suite dans un rythme effréné, prévoyez d’avoir le temps de sortir de la transe et enchaînez doucement.

Mes ateliers d’autohypnose

Les ateliers d’autohypnose que je propose vous permettent d’enrichir votre pratique, d’avoir des nouvelles idées de transes et je répondrai également à vos questions! N’hésitez pas à consulter régulièrement la page « groupe d’autohypnose » sur mon site.