Psychothérapie et image de soi


 

Psychothérapie et image de soi

Cet article est né de l’écoute d’une émission à la RTS « vacarme » autour du nez et… et de son impact sur l’image de soi.

Image de soi et estime de soi: définition

L’image de soi est l’image que chacun de nous se fait de soi (qui il est) et de son corps, de son apparence. Cette image de soi peut influencer l’estime de soi. En effet, nous pouvons porter un regard très sévère sur notre apparence ou une partie de notre corps et, parce que je ne suis pas ceci ou cela, avoir le sentiment d’être nul, pas important, pas assez etc. Nous sommes là dans l’estime de soi : une auto-évaluation de soi, de ses qualités et de sa réussite. Cette évaluation peut se faire de manière globale ou par domaine, par exemple professionnel, amical, …

Une image de soi positive

Une image de soi positive se construit tout au long de l’enfance avec les regards positifs et bienveillants de l’entourage et continue de s’épanouir tout au long de la vie. En particulier avec les premières expériences à l’adolescence qui permettent au jeune adulte de se regarder avec amour. Certains événements de vie peuvent avoir un impact important sur l’image de soi : les critiques négatives, le mobbing, certains échecs etc.

Image de soi et dysmorphophobie

Dans certaines maladies, telles que les troubles du comportement alimentaire, l’image de soi est au premier plan avec des insatisfactions liées à son corps qui n’est pas assez mince, avec des cuisses trop grosses etc. A tel point que l’image même de soi est en complet décalage avec la réalité : les personnes souffrant de troubles du comportement alimentaires peuvent voir et percevoir certaines parties de leur corps comme plus grosses que la réalité. On parle alors de dysmorphophobie.

Psychothérapie et image de soi

En psychothérapie on peut accompagner les personnes souffrant d’une mauvaise image de soi. Le travail se fait sur plusieurs plans :

  • la connaissance et l’acceptation de soi au travers de son histoire et de son parcours
  • la recherche d’un nouvel équilibre entre qualités et défauts
  • l’intégration d’une nouvelle image du corps par des exercices corporels
  • l’apprentissage de compétences telles que la capacité à recevoir des compliments, l’affirmation de soi, le développement d’une sécurité intérieure, la capacité à prendre soin de soi, etc.

Dans mon approche les apports venant de l’approche systémique se combinent aux bienfaits de l’hypnose afin d’assurer non seulement la compréhension de ce qui se passe, mais également l’intégration profonde d’un ressenti positif et des changements.