La cohérence cardiaque


 

La cohérence cardiaque pour apaiser les émotions

Le cœur s’adapte constamment

Dans mon article du mois de mai je parlais de l’adaptation constante de l’organisme à son environnement. La variabilité cardiaque est un bon exemple de cette capacité d’adaptation : le cœur ne bat pas toujours de manière régulière mais selon ce que l’on fait, vit, ressent il bat à des rythmes différents pour nous permettre d’être au mieux. Cette variabilité cardiaque est un indice de bonne santé et d’un bon équilibre du système nerveux. Plus la variabilité est grande plus notre balance sympathique-parasympathique est performante et mieux l’on gère le stress et les changements de l’environnement. Quand cette variabilité cardiaque diminue notre organisme est en état de stress et de surmenage.

La bonne nouvelle est que cette variabilité cardiaque s’entraîne et s’améliore grâce à la cohérence cardiaque.

La cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque est une technique de respiration basée sur un rythme respiratoire régulier de 6 cycles par minutes, c’est à dire 6 cycles de 5 secondes d’inspiration et 5 secondes d’expiration. La durée minimale pour obtenir un effet est de 5 minutes 3 fois par jour et il semblerait que la séance la plus importante soit celle du matin.

L’effet de la cohérence cardiaque peut être potentialisé par une pratique avec:

  •  le sourire,
  •  une respiration ventrale
  • une posture dos droit et aussi
  • par la pratique de la cohérence cardiaque avec la respiration alternée issue du yoga

 

Les états rares « sans stress »

Quand on respire en cohérence cardiaque les courbes de la respiration et celle de la fréquence cardiaque se synchronisent : le rythme cardiaque s’apaise, le stress diminue, le physique, le mental et l’émotionnel s’équilibrent. L’effet de 5 min de cohérence cardiaque se prolonge sur quelques heures d’où la nécessité de la faire au moins 3 fois par jour.

Il est intéressant de signaler que cette état d’équilibre est présent de manière naturelle chez les enfants jusqu’à l’âge de 6 -7 ans.

Alors pourquoi ne pas s’y mettre et aider notre système nerveux à vivre des moments de calme et de sérénité ?

Je vous souhaite un bel été !