La thérapie systémique

Naissance et fondateurs de la thérapie systémique

La thérapie systémique est une approche née pendant les années 50 aux Etats-Unis et s’est développée en Europe à partir des années 1970. On peut citer parmi les fondateurs aux Etats-Unis Gregory Bateson, Jay Haley et Paul Watzlawick, et en Europe l’Ecole de Milan avec Mara Selvini Palazzoli, Luigi Boscolo et Gianfranco Cecchin.

L’approche systémique : une nouvelle manière de penser

L’approche systémique amène une nouvelle manière de penser, alternative au paradigme dominant de l’époque qui est celui de la psychanalyse: on passe de l’individu isolé à l’individu et sa famille et de l’intrapsychique à un système de relations. La thérapie systémique considère l’individu comme un membre d’une communauté plus large, au sein de laquelle il tisse de multiples relations : sa famille, ses amis, son milieu professionnel, culturel etc.

Ces différents cercles auxquels nous appartenons sont appelés systèmes et ils cohabitent, s’emboîtent, se hiérarchisent dans un équilibre propre à chaque système et à chaque personne. Un équilibre qui n’est pas immobilité, mais mouvement et adaptation continue au flux de la vie.

Chaque élément du système est relié aux autres et la mise en mouvement de l’un d’entre eux suscite le mouvement également chez les autres.

La thérapie systémique : pour qui ?

La thérapie systémique est utilisée dans différents domaines : la psychothérapie individuelle, la psychothérapie de couple et de famille, la psychiatrie, la psychologie scolaire, la psychologie du travail, la médiation etc.

La FSP (Fédération Suisse de Psychologie) reconnaît la thérapie systémique parmi les différents approches qui permettent d’obtenir le titre de Psychologue spécialiste en Psychothérapie FSP.

La thérapie systémique en pratique

Le but du thérapeute est d’amener un nouvel équilibre dans un système ou un individu « en souffrance ». En effet, il arrive parfois que face à certains événements de vie un système ou un individu puisse chercher l’équilibre dans la rigidité. Stabilité est alors confondue avec rigidité. Le système perd de sa souplesse et n’est alors plus capable de s’adapter. Le système est en crise. Les événements qui peuvent provoquer ce blocage sont variés. Ils peuvent appartenir au cycle de vie comme par exemple l’adolescence, la naissance des enfants, la vie de couple ou être imprévus : la maladie, le deuil, la perte du travail etc. Le rôle du thérapeute est d’accompagner le système ou l’individu vers la découverte de nouvelles manières de fonctionner. Ce travail peut se faire :

  • en individuel avec l’individu et/ou
  • avec l’individu et d’autres membres du système

Mon approche de la systémique

L’approche systémique est le paradigme de base dans mon travail. Je m’intéresse à l’individu et à sa place dans les différents systèmes. Ensemble nous allons explorer les émotions et également les relations. Le but est la co-construction de nouvelles solutions et ressources qui permettent à la personne de se remettre en marche sur le chemin de la vie et de retrouver une nouvel équilibre avec soi-même et les autres. Ce travail apporte un nouveau bien-être et une nouvelle conscience de soi. Parmi les outils qui aident à évoluer j’utilise également :

  • l’hypnose qui permet d’explorer autrement les émotions et le corps
  • et le Jin Shin Jyutsu qui permet d’augmenter l’ancrage et le bien-être physique.