Le sentiment d’être débordé


Le sentiment d’être débordé

Le sentiment d’être débordé

Nous éprouvons tous par moment le sentiment d’être « débordés ». Trop de travail, trop d’activités, trop de soucis et l’impression de ne pas avoir le temps de… ainsi que l’incapacité, dans le peu de temps disponible, de se poser et d’en profiter. Ce sentiment peut être induit par :

  • un quotidien avec réellement trop : trop d’activités, trop de travail, trop de tâches
  • un sentiment interne de ne pas pouvoir se poser et profiter du moment présent : notre tête est en activité et constamment en train de prévoir, planifier, voire anticiper. A noter que ce sentiment interne peut être suffisant à lui tout seul pour nous faire éprouver le sentiment d’être débordé !

Quand le sentiment d’être débordé est là, nous fonctionnons souvent en mode automatique : notre quotidien est fait de routines « gagne temps » et chaque période de temps vide est rempli de toutes les petites choses qu’on a encore à faire : vite répondre à un sms, consulter les news, vider le lave-vaisselle, vite nettoyer ici ou là… Les tâches semblent avoir toutes la même importance et nous ne sommes plus capable de les hiérarchiser : il faut tout faire. Finalement, nous nous retrouvons dans une vie où il y a peu de place pour l’émerveillement, la douceur, un rire et peut-être… un gros soupir.

Sentiment d’être débordé et stress

Quand nous rentrons dans le mode pilote automatique notre corps est déjà submergé par le stress et cherche à TOUT ranger, aménager, terminer pour enfin avoir un peu de temps… et de tâche en tâche nous restons dans une grande activité physique et mentale. Le risque à long terme est de voir notre vie devenir grise : une long succession de tâches. Notre corps est tendu, notre tête fonctionne à 200 km/h. Les symptômes classiques du stress peuvent apparaître :

A la longue un sentiment d’échec, de ne pas réussir à… peut être également présent.

Accueillir le sentiment d’être débordé

Le sentiment d’être débordé est un signal important ! Il nous dit que nous avons dépassé une limite ! D’ailleurs si on regarde la définition du mot « déborder » dans le dictionnaire on retrouve la notion de bord, de cadre ou de limite qui est dépassée, qui ne peut plus être contenue. Si nous ne voulons pas risquer une inondation il est donc important de s’arrêter…
Accueillir c’est être là, entièrement là avec ce qui se passe en vous. Donc commencez à observer ce qui se passe en vous : prenez conscience de votre corps, des zones de tensions et des zones détendues, de vos pensées : leur type, leur vitesse d’apparition, leurs effets sur votre corps, peut-être sur l’envie d’agir… Observez la tension qui peut-être apparaît entre « j’ai des choses à faire » et « je me pose »… Sachez que le premier réflexe sera de laisser tomber et de se remettre à faire : acceptez les tensions, et par petites touches commencez à créer des espaces d’écoute qui vous permettront de prendre de la distance, de vous poser et peut-être de commencer à vous détendre.

Sentiment d’être débordé et psychothérapie

Le stress et le sentiment d’être débordé peuvent être travaillés en psychothérapie par des techniques corporelles, par un travail sur les valeurs et l’estime de soi. L’hypnose est particulièrement utile pour reprendre contact avec le corps et nous relier à notre partie créative et riche en ressources.